No 25 – Le Pays de Vaud après l’invasion bernoise (1536)

Le Pays de Vaud suite à l’invasion bernoise
Source: Michael W. Bruening, « Le premier champ de bataille du calvinisme » Ed Antipodes 2011

 

Sous domination bernoise

Suite à l’invasion bernoise, l’actuel canton de Vaud est majoritairement bernois :

Le Chablais, ou territoire des Quatre Mandements était déjà sous domination bernoise depuis 1476, suite au traité mettant fin aux guerres de Bourgogne.

Les baillages communs

Les baillages communs d’Orbe, Echallens, Grandson et Morat se trouvaient sous la domination conjointe des Fribourgeois et des Bernois, suite au même traité.

Dans ces baillages, les deux cantons gouvernaient chacun leur tour tous les cinq ans, l’autre canton pouvant faire appel lorsqu’il ne gouvernait pas.

Dans ces baillages, la question religieuse fut réglée par l’instauration de la votation appelée « le Plus » (voir 19)

Traités de combourgeoisie

Les villes de Payerne, d’Avenches et de Lausanne avaient signé de traités de combourgeoisie avec Fribourg et Berne. Mais Berne avait l’ascendant sur Fribourg. Il imposa ainsi à Fribourg  la prédication de la Réforme à Payerne dès 1531. A Lausanne, l’évêque parvint à repousser Farel et ses acolytes jusqu’à l’invasion bernoise de 1536.

Source: Michael W. Bruening, « Le premier champ de bataille du calvinisme » Ed Antipodes 2011

 

Start typing and press Enter to search