No 53 – Suppression des consistoires une libération pour le peuple (1798)

 

Une libération pour le peuple

Une des conséquences de l’indépendance vaudoise est la suppression des consistoires dans les paroisses (voir 31). Ces tribunaux de mœurs étaient pour le moins impopulaires. Ils constituaient une sorte de bras armé dont les pasteurs se servaient pour asseoir leur autorité morale.

Inquiétude des pasteurs

Certains pasteurs essaient de proposer une nouvelle mouture des consistoires pour lutter contre la décadence des mœurs et affermir la solidité de l’Etat. Mais le pouvoir politique ne veut plus des consistoires, interface douteux entre le pouvoir politique et le domaine spirituel. Il charge les pasteurs de veiller personnellement de ramener dans la ligne du devoir ceux de leurs paroissiens qui s’en écartent, et de dénoncer si nécessaire à la justice les infractions  aux lois et aux règlements.

 

Start typing and press Enter to search