No 57 – Le Réveil (1820)

Une rencontre du Réveil Bibliothèque du Congrès, Division des imprimés et photos, LC-USZ62-5818
Source: https://history.lds.org

Qu’est-ce que le Réveil ?

Le terme de Réveil désigne l’ensemble des efforts qui visèrent à rénover pour des motifs religieux le protestantisme en Europe et en Amérique du Nord au cours des XVIIIe et XIXe s. La Suisse prit pour modèles les mouvements du Réveil des pays anglo-saxons, apparus plus tôt et plus importants.

Le Réveil à Genève est l’oeuvre de jeunes théologiens emmenés par Ami Bost. Ils se réclament des traditions des frères moraves et s’efforcent, dès 1810 environ, de trouver une alternative au rationalisme dominant dans l’Eglise et à l’académie – parfois en relation étroite avec la loge maçonnique l’Union des cœurs.

Dans le canton de Vaud

C’est en 1818 que le premières rencontre de « Réveillés » commencent à avoir lieu dans le Canton de Vaud, particulièrement à Sainte-Croix. Les réunions (ou conventicules) ont lieu dans des granges et sont fréquemment interrompues par des cris et des jets de pierre. Les autorités civiles s’en inquiètent et tentent d’interdire ces réunions.

Les participants se font traités de méthodistes (voir 49) ou de mômiers.

Les pasteurs instigateurs des conventicules sont arrêtés et certains sont emprisonnés ou bannis.

Faute de trouver des locaux pouvant les accueillir, les réveillés tiennent des réunions en plein air à Sauvabelin, la Vallée de Joux ou aux Granges de Sainte-Croix.

Bientôt, certaines communautés indépendantes vont commencer à s’établir dans le canton (voir 58)

 

Start typing and press Enter to search