No 44 – Glorieuse rentrée des vaudois du Piémont

Embarquement des vaudois à Prangins
Source: Musée historique de Lausanne

Départ de Prangins

La glorieuse rentrée est une expédition menée au XVIIe siècle par les protestants Vaudois italiens (voir 1) réfugiés en Suisse après la révocation de l’édit de Nantes en 1685 (voir 42). La population de Genève ayant alors triplé sous l’afflux de réfugiés, les vaudois italiens ne peuvent plus y être accueillis. Forte de neuf cents hommes, l’expédition d’août 1689 est dirigée par le pasteur Henri Arnaud et le leader vaudois Josué Janavel.

La discrétion est l’une des contraintes de cette « glorieuse rentrée ». Les vaudois commencent par se réunir à Prangins, près Nyon, pour effectuer la traversée nocturne du Lac Léman sur des barques, le 16 août, puis parcourir 200 km plein sud, par les routes secondaires, souvent encore enneigées.

Dès le 12 septembre, le bruit courut que les Vaudois étaient parvenus aux Vallées. Ceux qui étaient restés sur les bords du Léman (femmes, enfants et vieillards) en furent enthousiasmés.

Affrontements

Un affrontement avec les Français eut lieu à Salbertrand. Paysans armés de l’épée et de la Bible, les réfugiés vaudois italiens sont exaltés par leur cause. Le printemps suivant, le 2 mai 1690 à Balziglia, 300 vaudois chargent les 4 000 dragons français au chant du psaume 68 (« Que Dieu se lève et ses ennemis se dispersent »).

Le duc de Savoie publie alors un édit de tolérance garantissant aux vaudois la liberté religieuse.

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Glorieuse_rentrée

Start typing and press Enter to search