No 14 – La Dispute de Berne (6-26 janvier 1528)

La dispute de Berne
Source: Bibliothèque centrale de Zürich; https://r2017.org/en/european-roadmap/

 

Qu’est-ce qu’une dispute?

Débat universitaire entre deux parties, la dispute devient à la Réforme un moyen d’exposer les idées nouvelles. En Suisse, à l’instigation de Zwingli notamment, les disputes se déroulent souvent à une échelle urbaine avec la collaboration des autorités civiles. Leur but est de convaincre les adversaires de la nécessité de réformer l’Eglise.

Le modèle des disputes de Zürich

Les deux disputes de Zurich (29 janvier et 26 octobre 1523) servirent de modèle. Fondées sur l’accord entre Zwingli et les autorités civiles, elles marquaient le début de la collaboration entre l’Eglise et l’Etat. Leur but spécifique était de mettre fin au conflit suscité par les prédications réformées et de tester au moyen de l’Ecriture la conformité des pratiques romaines avec celle-ci.

La dispute de Baden

A la demande des cantons catholiques, une dispute fut tenue à Baden, siège de la diète fédérale, du 21 mai au 8 juin 1526. Elle se donnait pour but de supprimer la Réforme à Zurich. L’instigateur principal en était l’Allemand Johannes Eck qui jouissait depuis 1524 de l’appui de l’évêque de Constance. Eck disputa contre Œcolampade, Zwingli ayant refusé de comparaître. La théologie réformée n’était pas encore assez cohérente, notamment en ce qui concerne les rapports entre l’Ecriture et la tradition: le parti catholique en sortit vainqueur. Toutefois, un des effets de la dispute fut de rendre Bâle et Berne plus favorables à la Réforme.

La dispute de Berne

La dispute de Berne (6-26 janvier 1528) mit fin à la position isolée de Zurich. La plupart des catholiques refusèrent de comparaître; les disputants réformés  n’ayant pas d’adversaire à leur mesure, ils remportèrent une victoire facile. Le 7 février 1528, le Conseil de Berne décrétait la Réforme.

Source: http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F17172.php

 
 

Start typing and press Enter to search