No 99 – Une diminution du nombre de protestants (2012)

Statistique appartenance religieuse des vaudois en 2012
Source: http://www.tdg.ch/suisse/reconnaissance-communautes-religieuses-vaud-precede-geneve/story/15272967

 

Une diminution constante

Un Vaudois sur quatre ne fait plus partie d’une Eglise. Cette sensibilité a doublé entre 2000 et 2010 en passant de 13% à 26%. Autre tendance significative: les protestants vaudois sont en recul de 42% à 32%. Résultat: les sans-religion constituent le premier groupe chez les 15-24 ans devant les protestants, mais aussi les catholiques.

Sur la période 1970-2010, la tendance est claire : les sans-religion sont passés d’un pourcent à un quart de la population à une cadence accélérée. Chez les protestants, leur nombre a diminué de moitié en 40 ans passant de 63 % à 32 %.

L’étude confirme que les protestants et les catholiques sont au coude à coude. Les catholiques sont stables malgré une légère érosion avec 31 % (-3%) et bien répartis selon les classes d’âge.

L’immigration joue en faveur des catholiques

Tandis que les réformés doivent vivre pratiquement sans immigration (seuls 6 % des étrangers disent faire partie de l’Eglise réformée), la forte immigration en provenance des pays catholiques (47 % de la population étrangère dans le canton) a permis un maintien de la proportion de catholiques.

Si l’on revient aux sans-religion, Vaud est le quatrième canton au classement suisse avec 26%. Bâle-Ville est en tête avec 42 %, Neuchâtel et Genève le suivent avec 37 % et 35 %. La moyenne suisse se fixe à 20 % en 2010, soit près de deux fois plus qu’en 2000.

Troisième au classement, l’islam est la religion de 4 % des Vaudois. La communauté juive s’établit à 0,3 %. Et ceux qui sont affiliés à d’autres religions (chrétiens orthodoxes, hindous, bouddhistes, etc…) sont évalués à 4 % au total.

 

Start typing and press Enter to search