No 76 – Déclaration de Barmen (31 mai 1934)

 Portrait de Karl Barth
Source: https://commons.wikimedia.org/

 

Rédaction

La déclaration est principalement écrite par le théologien Karl Barth, mais d’autres protestants allemands y participent, comme Dietrich Bonhoeffer, Rudolf Bultmann. L’engagement derrière cette déclaration et la participation à l’Église confessante constituent une ligne de démarcation nette envers l’Eglise des « chrétiens allemands », soumise à Hitler.

Contenu

En déclarant dans le premier point « Nous rejetons la fausse doctrine selon laquelle, en plus et à côté de cette seule Parole de Dieu, l’Église pourrait et devrait reconnaître d’autres événements et pouvoirs, personnalités et vérités, comme Révélation de Dieu et source de sa prédication », le texte rejette la « théologie naturelle » et l’acceptation d’une loi à côté de celle de Dieu. Le texte va ainsi à l’envers de la théologie moderniste, qui dit que « Dieu est révélé dans la nature, la culture humaine, qu’il est accessible par la raison et le progrès historique ».

Influence

L’exemple de la déclaration de Barmen a inspiré en partie la rédaction des thèses de Pomeyrol les 16 et 17 septembre 1941 par douze membres de l’Église réformée de France (ERF), afin de fournir un appui théologique à la résistance au nazisme, contre l’esprit de collaboration et le défaitisme, en appelant à une résistance spirituelle.

 

Source de l’article: https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_de_Barmen

 

Start typing and press Enter to search