No 64 – Apparition des darbystes (1847)

 

L’influence de John N. Darby

Au début des années 1840, les Eglises évangéliques sont secouées par une grave crise provoquée par un prédicateur et théologien influent : John Nelson Darby. Cet Anglais prône un séparatisme absolu par rapport à toutes les Eglises. Sa critique radicale de toute forme de structure ecclésiastique l’amène à rejeter le ministère de pasteur et d’ancien alors en fonction dans les Eglises évangéliques. Malgré l’opposition des principaux chefs de file de ces communautés, presque toutes emboîtent le pas à Darby. Dès 1847, elles deviennent des « Assemblées de frères », dites « darbystes », entièrement soumises aux principes de ce théologien.

Scission

Après une vingtaine d’années cependant, une partie de ces communautés rompent avec Darby. Elles rejettent son autorité sans partage et son exclusivisme à l’égard des autres chrétiens. Ces communautés tendent à retrouver l’esprit des Eglises évangéliques

du temps du Réveil. Elles sont appelées « Assemblées de frères larges » par opposition à l’étroitesse des « Assemblées de frères » dites « darbystes ». Elles constituent le noyau originel de l’actuelle Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), qui s’appelait AESR (Union des Assemblées et Eglises évangéliques en Suisse romande) avant son changement de nom au 1.1.2007.

Source: « Historique du mouvement évangélique dans le canton de Vaud ». lafree.ch/download/64_c55765da8f970327797700d2cfa46c07

 

 

Start typing and press Enter to search