No 24 – Conquête du Pays de Vaud par les bernois (1536)

 

L’armée bernoise en campagne
Gravure sur bois tirée de : Johannes Stumpf, Gemeiner loblicher Eydgnoschafft, Zurich,
1548, livre 8, p. 275 (BCU Lausanne : 3F 44)
Source: http://wp.unil.ch/viret2011/viret-dans-son-temps/jeunesse/

 

Les faits

En janvier 1536, l’armée bernoise, forte de 6000 hommes part de Berne pour combattre le duc de Savoie qui avait attaqué Genève.

Elle passe par le Pays de Vaud en obtenant très facilement l’allégeance des bourgades traversées.

De retour de leur expédition genevoise, les Bernois s’installent à Lausanne, propriété de l’évêque Sébastien de Montfalcon (qui n’y réside pas). Le Conseil de ville de Lausanne cède le pouvoir sur la ville aux nouveaux occupants.

Conséquence sur la religion

Sur le plan religieux, les Bernois publient une déclaration promettant qu’ils ne forceront personne en matière de religion. La seule condition est que les prédicateurs acquis à la Réforme aient la liberté de prêcher partout. Ils semblent persuadés que leurs nouveaux sujets vont se laisser convaincre par la puissance des arguments des propagateurs de la nouvelle foi. Ce qui ne s’est pas vraiment produit : les Vaudois restent majoritairement attachés à la foi catholique

Ce n’est qu’à Yverdon, seule ville à avoir opposé une résistance armée aux Bernois, que ces derniers abolissent la messe et imposent le culte Réformé fin février 1536.

Pour finaliser le passage des Vaudois à la Réforme, les Bernois organisent en octobre 1536 la Dispute de Lausanne (voir 29).

Source de l’article: Michael W. Bruening, « Le premier champ de bataille du calvinisme » Ed Antipodes 2011

Start typing and press Enter to search