No 22 – La Bible d’Olivétan (1535)

portrait d’Olivétan attribué à Batista Franco (16ème)
Source: https://commons.wikimedia.org/

Olivétan

Pierre Robert, dit Olivétan, est né en 1506, à Noyon. Il est cousin de Calvin.
En 1528, à Strasbourg, il se lance dans l’étude des langues anciennes, puis se consacre à l’enseignement.

En 1531, il est précepteur à Neuchâtel, ville gagnée à la Réforme depuis 1530.

En 1532, au synode de Chanforan (vallée vaudoise du Piémont), les vaudois adhèrent à la Réforme. Guillaume Farel les convainc de financer une édition latine et française de la Bible. Il charge Olivétan de cette traduction qui sera réalisée en deux ans.

La traduction de la Bible

C’est la première fois qu’une traduction française prend pour point de départ les textes originaux en hébreu et en grec. Cette Bible, préfacée par Calvin, est éditée à Neuchâtel chez l’imprimeur Pierre de Vingle (1496-1535). Elle parait en 1535 et connait un succès durable. A la suite de l’ouverture de l’imprimerie de Jean Girard en 1536 à Genève, celui-ci proposera une édition plus maniable. Ce sera la Bible à l’Épée de 1540.

En 1553, l’imprimeur Robert Estienne – sous la marque de l’Olivier- procède à une troisième révision de cette Bible en français qui sera la référence des pasteurs jusqu’à l’édition de la Bible de Genève en 1588.

La Bible d’Olivétan est appelée la « Bible des martyrs » : Bible des Vaudois du Piémont qui subirent de nombreuses persécutions.

Source: http://www.museeprotestant.org/notice/olivetan-1506-1536/

Start typing and press Enter to search