No 82 – Albert Schweizer (1875-1965)

portrait d’Albert Schweitzer
Source: https://commons.wikimedia.org/

Albert Schweitzer naît en Alsace, à Kayserberg. Son père est un pasteur passionné de musique. Études secondaires à Mulhouse. Personnalité exceptionnelle, il développe ses activités dans de multiples directions.

Musicien

Il entreprend des études musicales à Paris, puis Strasbourg. Organiste de grand talent, organiste de la société Bach, il donnera de nombreux concerts, et s’affirme comme un historien de la musique religieuse de l’Allemagne avant Jean-Sébastien Bach.

Théologien

Dans son ouvrage consacré aux recherches concernant la vie de Jésus, il montre que chaque historien a construit son Jésus selon sa propre idée.

Dans son ouvrage La mystique de l’apôtre Paul Albert Schweitzer estime que Paul a transformé en mystique de portée universelle un message qui était lié, au départ, à son milieu palestinien.

Le respect de la vie

Il plaide pour une religion qui se débarrasse de spéculations dogmatiques et qui soit avant tout mystique et éthique. Il estime que par manque de spiritualité le monde moderne se dégrade et devient inhumain. Il appelle au respect de la vie, traduction en langage moderne de ce qui se trouve au cœur du message de Jésus.

Médecin

De 1905 à 1912, il fait des études de médecine. Il part en 1913 pour Lambaréné (Gabon) et revient en France à cause de la guerre. Il revient en 1924 à Lambaréné où il reconstruit son hôpital. De 1927 à 1939, il fait plusieurs séjours en Europe, tout en s’occupant de Lambaréné, où il passe 10 ans d’affilée en 1939 à 1948. En 1951, il est élu à l’Académie des Sciences morales et politiques, et en 1953 il reçoit le prix Nobel de la Paix : il prononce à Oslo un célèbre discours sur le problème de la paix, et en particulier contre l’armement nucléaire.

Source de l’article: http://www.museeprotestant.org/notice/albert-schweitzer-1875-1965/

 

Start typing and press Enter to search