No 7 – Les 95 thèses de Luther (octobre 1517)

Luther affichant ses thèses
Source: Prisma Archivo ; alamy.com

 

L’acte fondateur de la Réforme

La diffusion des 95 thèses de Martin Luther à propos des indulgences a déclenché la Réforme protestante en Allemagne. Le document aurait été placardé à la porte de l’église de Wittemberg le 31 octobre 1517. Si l’authenticité du document n’est pas contestée, la réalité de l’événement lui-même fait aujourd’hui l’objet de débat parmi les historiens. La date n’a pas été choisie au hasard, le 31 octobre était la veille de la Toussaint ; le vaste public devant venir le lendemain pour vénérer les reliques et diminuer son temps passé au purgatoire était pour Luther la garantie d’une diffusion maximale de ses idées.

Les thèses de Luther

Le commerce des indulgences vient de la possibilité dans l’Église catholique romaine d’acheter des indulgences, c’est-à-dire la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue en raison d’un péché pardonné.

Martin Luther attaque le principe même des indulgences dans ses 95 thèses, dénonçant à la fois les indulgences pour les âmes du Purgatoire (thèses 8–29) et celles en faveur des vivants (thèses 30–68). Selon lui, l’Église profite de la peur de l’Enfer. Il dénonce « ceux qui disent qu’aussitôt tintera l’argent jeté dans la caisse, aussitôt l’âme s’envolera du Purgatoire » (thèse 27).

Outre une violente critique des indulgences, contre lesquelles d’autres s’étaient déjà élevés, Luther refuse la théologie des œuvres : le pécheur n’est pas pardonné en raison de ses œuvres. Tourmenté par la justice de Dieu qui punit le pécheur, Luther réalise que l’homme est rendu juste devant Dieu par la foi seule, qui est elle-même un don de Dieu.

La controverse

Suite à la publication des thèses de Luther, le pape Léon X charge le général des Augustins de le ramener à la raison. Luther est sommé de comparaître à Rome mais le prince électeur Frédéric le Sage demande et obtient qu’il soit jugé en Allemagne. Le pape mandate le dominicain Cajetan pour entendre Luther à Augsbourg devant la diète. Après la séance, tenue en octobre 1518, Luther rédige un appel : « Du pape mal informé au pape mieux informé » et quitte la ville en secret. Le pape répond par un décret qui réfute les idées de Luther et demande à Frédéric le Sage de le lui livrer. Le prince électeur interdit à Luther de quitter l’Allemagne. La mort de l’empereur Maximilien en janvier 1519 donne plus d’autorité à sa décision. En effet la charge impériale étant élective, le petit-fils de Maximilien, Charles Ier d’Espagne, le futur empereur Charles Quint, avait besoin du soutien de l’électeur de Saxe pour l’emporter sur l’autre candidat, François Ier.

Sources: https://fr.wikipedia.org/wiki/95_thèses http://www.museeprotestant.org/notice/martin-luther-1483-1546/

Start typing and press Enter to search